Fiction 6

A mon Orient perdu


J'ai connu l'Orient et l'Orient m'a connu.
L'Orient et ses beaux rivages. Le Désert et le Silence
qui s'étendent à perte de vue. Où que j'aille à présent,
résonne en moi cet Orient perdu.
Les lignes impréssionistes et les parfums suaves.
Le paradis originel ressemblait sûrement à cet Orient là.
Une lumière douce passe à travers les branches et s'invite
dans les grands bassins en créant des ombres et des reflets,
jouants avec les formes et les figures.
J'appercois mon reflet dans l'eau, en mirroir. je suis si triste!
J'ai peine à croiser mon propre regard. je voudrais penser à
autre chose; je voudrais ne penser à rien.
je voudrais stopper cette rêverie en couleurs une bonne fois pour toute.
Les couleurs sont si vives dans mon esprit.
Elles se fondent dans l'eau, elles se fondent dans mon coeur,
elles se mélangent sous mes pieds à la Terre.
La Terre. Une terre ocre et poudreuse,qui se déploie à présent
partout sous mes pieds. De la terre partout.
J'ai changé de décor. j'ai quitté ma vieille Europe pour retrouver
mon Orient. La chaleur dans la rue est suffoquante.
Mon coeur est devenu l'anti-chambre d'une Oasis pleine de fraîcheur et de calme,
bercée par le chant des oiseaux et le murmure de l'eau...
Je voudrais tant que le coeur s'appaise, qu'il trouve enfin un peu de repos.
Je voudrais tant revoir ton visage.
Je voudrais tant carresser ton visage avec une fleur de Bougainvillée à la main.
j'aimerais tant revoir au milieu du désert fleurir notre amour par
un beau matin d'été.
Je voudrais crier ton nom de toute mon âme et que tu me répondes...
Mais seul l'écho répond à mes prières.

Des images, des couleurs, des odeurs, des accents.
Depuis que mon Orient m'a quitté, je me sens perdue dans ma vie,
perdue dans mes nuits. C'est l'histoire d'un voyage, d'un voyage sans fin.



04/12/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour